Chaton : mode d’emploi et entretien

imprimer (pdf)

Ceci est une liste non-exhaustive de premiers conseils pour l’utilisation d’un chaton. NB : un chat est un animal vivant. C’est une responsabilité plus engageante qu’un meuble ou même une plante verte ! Pour plus de conseils, Google est votre ami :)
Vous pouvez également suivre l'actualité de nos chatons sur la page FaceBook Kittens And Co.
Si vous adoptez un de nos chatons, nous les échangons contre un cadeau de cette liste de chatons.
Vous pouvez voir des photos des portées précédentes et faire une demande de réservation ici.


Pour que le chaton se sente heureux et aussi pour que vous ayez le moins de souci pour bien vous occuper de votre chat, il est important d'avoir du bon matériel.
Ayant des chats depuis plus de 28 ans, et ayant eu plus de 36 chatons au cours des trois dernières années, nous avons pu tester beaucoup de produits différents. Voici nos recommandations et ce à quoi les chatons sont habitués avant que vous les adoptiez.
Nous vous encourageons vivement à lire cette page en entier et à suivre les conseils prodigués ; si vous avez déjà un chat ou déjà des habitudes avec vos chats et souhaitez les conserver, il peut être bon d'envisager une transition douce pour certains éléments (essentiellemnet nourriture et litière) pour que le chat change progressivement et non brutalement ses habitudes ; le but est de rendre le changement d'environnement (absence de la mère et des frères et soeurs, changement de maîtres, changement d'appartement, présence éventuelle d'autres animaux, etc.) le moins traumatisant possible.

Les premiers jours

Une des premières choses à faire avec votre chaton sera de trouver un vétérinaire dans votre quartier. Fiez-vous aux bouche-à-oreille ou à défaut à Google :). Ce rendez-vous est obligatoire pour enregistrer votre chat (avec une puce électronique placée sous la peau), et le vacciner.
Il est important que le chaton comprenne où est la litière. Mettez-le dans la litière dès qu’il arrive afin qu’il la repère. Il peut être utile de l’enfermer quelques heures dans la pièce de la litière au début.
Les premiers jours, le chaton sera peut-être déboussolé, aura peur, miaulera, ou se cachera un peu partout. C’est normal et cela passe en quelques jours. Il faut aider à l’adaptation à l’aide de câlins et jeux :). Vous pouvez aussi y adjoindre de l’administration, pulvérisation ou diffusion de calmant hormonal, comme des pastilles calmantes Beaphar (douces) ou Feliway Spray (moins efficace, mais utile si vous n’arrivez pas à faire avaler les pastilles)

Nota Bene : Lors de la séparation, le chaton est perturbé car il quitte à la fois sa mère, ses frères et sœurs, le lieu où il a grandi et ses premiers maîtres. Afin de favoriser au mieux l’acclimation nous avons l’habitude de procéder de la façon suivante : Merci donc de prendre en compte du temps pour cela au moment de l’adoption du chaton

Transport


Voici 2 caisses de transport que nous recommandons. L'une est rigide : elle permet dans la voiture de mettre plus facilement des valises par-dessus mais prend plus de places à ranger ; l'autre est souple, ce qui permet de la ranger plus facilement quand le chat n'est pas à l'intérieur. Nous vous conseillons d'acheter l'une ou l'autre en fonction de vos usages. Attention à bien prendre une caisse qui restera assez grande une fois la croissance du chaton terminée.
Pour les longs voyages, il peut être utile de donner quelques comprimés naturels au chat qui lui permettra d'être plus calme et moins angoissé. Nous avons testé les comprimés Béaphar et ils marchent avec nos chats.

Nourriture


Un chat doit être nourri tous les jours. L’appétence des chats est bien plus complexe que celle, par exemple, des chiens. Le chat doit avoir un coin à lui pour la nourriture, assez distant de la litière. Laisser un bol d’eau fraiche disponible en permanence, renouvelé au minimum une fois par jour, et lorsqu’il est sale. Laisser en permanence des croquettes disponibles, si possible dans un bol afin que le chat n’en mette pas partout. Veiller cependant à ne pas trop en mettre à la fois. Les croquettes ramollissent si laissées trop longtemps à l’air libre et perdent alors beaucoup de leur appétence aux yeux du chat :) On peut aussi donner 1 à 2 fois par jour de la nourriture « molle » (pâtée, gelées, etc.), qui sont en général préférées par les chats mais plus malodorantes et entrainent moins leurs dents. Les chats mangent et boivent à de nombreux moments dans la journée, en petite quantité à chaque fois. Contrairement aux chiens, ils savent se réguler et mangent à leur faim. Il convient toutefois de surveiller l’alimentation des chats stérilisés pour éviter qu’ils ne mangent trop. Les chats ont également besoin de fibres pour digérer. Choisir des croquettes riches en fibre. Il peut être aussi une bonne idée d’avoir de l’herbe à chat (il existe différents types d’herbe à chat, qui peuvent avoir des effets très variés selon les chats) Différentes marques d’aliments pour chat existent. Les croquettes de grandes marques, bien que moins chères, sont en général bien plus salées et peuvent provoquer des problèmes rénaux à long/moyen terme. Il est bon d’avoir un produit adapté à l’âge et à l’activité du chat. Il est également important que le chat boive régulièrement : la plupart des problèmes médicaux qui surviennent avec le temps chez le chat sont des problèmes de reins et une bonne hydratation peut aider à les prévenir. Il faut qu’il ait en permanence accès à de l’eau propre. Les chats n’aiment pas l’eau stagnante et il est conseillé d’acheter une fontaine à eau, qui incitera le chat à boire et préservera ses reins à long terme. Après plusieurs essais de fontaines nous recommandons Fontaine Cascade PetSafe DrinkWell.
Nos chatons sont habitués aux croquettes Royal Canin Kittens First age, il est bon de continuer avec ces croquette puis de continuer avec les Royal Canin Kittens Second age à partir de 4 mois. Nos chatons sont également habitués à manger de la patée Gourmet mousseline une fois par jour.

Propreté


Le chat est un animal propre en temps normal. Il fait ses besoins dans une litière et se lave lui-même. Dans le cas contraire, c’est souvent un signe de maladie ou de stress (ou d’appartement mal rangé).
Il est important de garder une litière propre.
La litière est composée de 2 éléments : la « maison de toilette », et la litière à proprement parler (la granulé). Il peut être intéressant d’investir dans une maison de toilette fermée, avec un filtre en carbone pour absorber les odeurs (nous apprécions particulièrement 3 modèles : La Magix de Ferplast avec un système de tamis vraiment pratique, la Curver Petlife pour sa discretion et la marchepied à l'intérieur de la litière qui permet au chat d'avoir moins de litière sur les pattes en sortant et la maison de toilette Catit, vraiment basique mais efficace).Il est intéressant de prendre des litières très agglomérantes, plus chères au kilo mais qui durent beaucoup plus longtemps. Une bonne litière est la litière Golden Grey Master, qui est essentiellement vendue en ligne.
Il faut chaque jour retirer les crottes avec une pelle à litière (ex. ici, les modèles métalliques ou haut de gammes valent en général l’investissement car bien plus durables et solides) et changer complétement la litière environ 1 fois/semaine (à adapter suivant l’état de la litière) Faire bien attention à ce que la litière soit toujours accessible (pas dans une salle avec une porte qui claque par exemple).
Il peut être important de brosser régulièrement les chats à poils longs, surtout stérilisés ou en appartement.

Éducation


Il est important que le chat comprenne rapidement ce qu’il peut et ne peut pas faire. Lorsqu’il fait une bêtise, il faut le lui signifier rapidement avec un « non » ferme. Il est inutile (et interdit !) de frapper le chat ; en revanche, lui souffler dessus ou utiliser un vaporisateur avec de l’eau pour le surprendre est efficace. Il est nécessaire de le faire juste après la « bêtise » sinon le chat risque de ne pas comprendre. Il peut aussi être utile dans certains cas d'utiliser le renforcement positif en offrant des friandises en cas de bonnes actions.
Le chat a besoin de faire ses griffes. Cela lui sert à marquer son territoire et montre qu’il se sent bien. Même avec beaucoup d’arbres à chats et de griffoirs, il est illusoire d’espérer qu’il laissera tous les meubles ou coins de murs en tissus indemnes. Il en choisira en général un petit nombre, qu’il vaut mieux accepter de lui sacrifier (les dommages ne sont en général qu’esthétiques). Il est conseillé de couper les griffes des chats en appartement (juste le bout des griffes, à faire régulièrement ; et surtout pas retirer les griffes, qui est une torture animale, illégale en France !). Demander des conseils au vétérinaire sur la procédure.

Un autre élément important dans l'éducation est que le chaton ait rapidement confiance en vous. Un conseil utile au début : quand vous prenez le chat dans vos bras, déposez le doucement au sol dès qu'il commence à montrer qu'il veut partir. S'il sait qu'il peut partir quand il veut et qu'en plus cela sera sans savoir au sauter ni a s'extirper, il appréciera d'autant plus de rester dans vos bras.

Jeux


Les chats sont des animaux joueurs. Il peut être bien de jouer avec eux avec balles, plumes, ou jeux spécifiques pour qu’ils se sentent bien. Il est spécifiquement important que le chaton ait un ou deux jouets avec lesquels jouer lorsqu'il arrive dans l'appartement, afin de combler son besoin de stimulation malgré l'absence de ses frères et soeurs.
Il est aussi bon d’acheter un arbre à chat afin que le chat ait un endroit qui lui soit propre, et où il peut faire ses griffes et se reposer sans être dérangé.
Exemple :
Super Roller Catit Senses

Sécurité


Il est important de faire attention aux fenêtre et terrasses. Un chat, surtout jeune, peut manquer d’attention et vouloir sauter pour chasser un pigeon sans avoir conscience qu’il est au 34e étage d’un immeuble ! Les balcons et fenêtres sont aussi des endroits dont le chat pourrait sauter sans danger, mais il pourrait ne pas pouvoir faire le chemin en sens inverse et se perdre. En plus de faire attention, il est possible (mais complexe) d’apprendre à votre chat à ne pas sortir. Une solution peut aussi être de « condamner une ou deux fenêtres en y plaçant un grillage fin (on peut trouver des solutions qui se remarquent à peine), pour pouvoir ouvrir la fenêtre et aérer sans que le chat puisse sortir.
Pour ceux habitant au Rez-de-chaussée, une maison avec jardin, ou un premier étage bas, le danger est moins important. Le chat peut toutefois s’enfuir pour aller se balader et il faut veiller à ce qu’il ne soit pas trop dangereux pour lui de s’aventurer trop loin (route, chasseurs, chien du voisin, etc.). Il est conseillé de toute façon de ne pas le laisser sortir les premières semaines, afin qu’il comprenne bien que votre appartement est « chez lui » et qu’il y revienne après ses pérégrinations. Dans ce cas, il est recommandé de faire porter un collier au chaton avec votre numéro de téléphone s’il se perd et est retrouvé (attention à choisir un collier spécial chat qui se détache dans le cas où le chaton s’accroche dans un arbre, pour éviter qu’il s’étrangle). Vous pouvez aussi ajouter la mention « ne pas nourrir » sur le collier. Des magasins comme Truffaut proposent un large choix de collier et médailles avec gravure personnalisée.
Une autre cause d’accidents, souvent mortels, pour les chats est l’ingestion de produits toxiques. Il faut veiller à ce que les produits d’hygiène, d’entretien, vos médicaments ou autre souricide (dont vous n’avez d’ailleurs plus besoin si vous avez un chat :) ne sont pas accessibles à votre chat (par ex. : dans une boite en plastique fermée, dans un placard en hauteur, etc.)

Hygiène et santé


En plus de la première visite chez le vétérinaire, il est important de protéger votre chat contre les vers et les puces. Même en appartement, les puces peuvent s'accrocher aux vêtements des humains et arriver sur le chat. Demander conseil au vétériniare sur le traitement adapté en fonction de la configuration du lieu de vie et du nombre de chat.

Absence

Un « problème » à prendre en compte quand on a un chat est la gestion des absences. Un chat peut rester 24h (voire un gros weekend) tout seul s’il a suffisamment à manger et à boire (prévoir des bols « de secours » au cas où il renverse ou souille le bol principal). Il peut aussi être bon de bien s’entendre avec ses voisins pour qu’il puisse venir rendre service si nécessaire. Pour les absences plus longues, si vous ne pouvez pas prendre le chat avec vous, vous devrez trouver une solution :

Résumé : checklist des objets à avoir

Toutes nos recommandations sont regroupées sur cette liste Amazon

NB : les éléments facultatifs sont tout de même vivement conseillés ! :)

Autres

autres produits pour chat